La France a échappé jusqu’ici aux fermetures massives d’agences bancaires, initiées dans la plupart des autres pays européens. Mais cette exception française a-t-elle encore un avenir ? Et comment les enseignes tricolores peuvent-elles rentabiliser leurs réseaux ?

Les chiffres de la Banque centrale européenne (BCE) sont formels : il y a une exception française en matière de réseaux bancaires. Depuis 2012, la France a supplanté l’Espagne pour devenir le pays de l’Union européenne comptant le plus d’agences sur son territoire. En 2015, derniers chiffres connus, elle comptait ainsi 37 567 points de vente bancaires, contre 34 045 en Allemagne – 1ère économie européenne et pays le plus peuplé -, 31 087 en Espagne, 30 475 en Italie et seulement 10 760 (1) au Royaume-Uni.

Vincent MIGNOT – Le 24/05/2017 – Cbanque.com

Pour lire l’article en intégralité cliquer ici